Ce n’est pas évident de commencer à zéro. Les idées sont là mais clairement on ne sait absolument plus où donner de la tête. Il faut tout gérer de A à Z et non sans stresse. Il s’agit tout de même de l’élément essentiel.

Premièrement, il faut définir la matière tissu, le grammage, la couleur, le nombre de mètres… puis le prix.
Deuxièmement, il ne faut pas se tromper ni maintenant ni jamais (non non je ne me mets pas de pression). La première collection est la première impression que les gens auront de la marque donc aucun beug n’est possible.
Une fois dans un dépôt avec des rouleaux du sol au plafond on a presque envie de ne plus tenir compte de ce que l’on a écrit sur sa petite fiche froissée. Mais non, professionnalisme oblige #humour

Pas besoin de long discours (ou presque) pour vous raconter comment je m’y suis prise depuis le tout début. Je vais vous écrire à la première personne pour sortir du politiquement correcte du « on » ou « nous » et vous livrer une partie des coulisses de la confection et aussi pour vous dire personnellement que tout le monde est capable de mener à bien un projet.

J’ai lu des articles de presse, de blog et des thèses sur le wax en Afrique de l’Est. Après plusieurs heures sur internet pour comprendre le langage du wax et plusieurs visites de boutiques et entrepôts … je me suis dis stop, maintenant il faut choisir!
Tout ceci s’est passé sur une semaine entière. Autant vous dire que j’étais à fond dessus car en terme de temps ce n’est pas beaucoup.

J’ai cherché la QUA LI TE avant tout! Je regardais les labels et certificats pour m’assurer une provenance d’Afrique. Très important pour moi de me fournir en tissus ethnique provenant directement du pays en question. Il me fallait une pièce forte par sa couleur, son motif et il fallait à tout prix que ce soit masculin, car le wax est aussi porté par les femmes.

Le choix du tissu wax n’a pas été dur en soit mais la recherche elle l’a été. Une fois les règles du wax comprises je n’avais plus qu’à choisir ce qui était original et différent des tissus classiques. Ce bleu turquoise rayé a été comme une évidence. Les rouages étaient un peu le côté masculin du motif. C’est dans cet esprit que j’ai choisi le modèle.

Tout ceci s’est fait pendant la semaine de confection du izar une poche noir. Le wax n’était pas du tout dans les plans et donc petit coup de stress pour avoir le temps de déposer le tissu avant que toutes les poches ne soient toutes noires.

Il ne faut absolument pas avoir peur de changer ses plans. Parfois, il s’agit d’une petite idée qui sera bien plus positive que ce que l’on aurait pu penser. Le izar wax est le premier modèle qui rend homage à une culture et il va bientôt laisser sa place à un autre inchaAllah car il est en quasi rupture de stock.

#ideedegenie #jerigolefrere


X